Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations:
filage au rouet et tissage au métier Kromski

plus

1.12 Crochet: le matos

Je résumerai bientôt en images ce que j'ai appris pour teindre les fils, afin qu'ils ne s'emmêlent pas outre mesure au sortir de la teinture.

Pour la laine, j'ai trouvé en brocante un dévidoir pas cher, qui me permet de faire de jolies boules de laines. J'adore utiliser cet outil, j'ai dû être dévideuse dans une vie antérieure.

  

1/ Pour les grands écheveaux 2/ pour mes petits écheveaux.

Fils de coton et lin

Je teins beaucoup de fils de lin ou de coton, pour la reliure et les livres d'artiste.

Une de mes boites avec des rouges et bruns et mauves. Principalement du lin, que je dois encore cirer pour l'utiliser en reliure. Ou pas, puisqu'entretemps j'ai découvert le tissage et la broderie freestyle sur papier.