Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations:
filage au rouet et tissage au métier Kromski

plus

6.4 Livre de fils (laines & Cie)

Comment ranger mes mille fils de laine teints en végétal? J'ai testé une quinzaine de laines différentes, avec quelques unes des couleurs que j'ai glanées.

J'ai essayé de les coller par les bouts, tirés bien droits, dans un carnet. Facile pour écrire le commentaire, certes, mais ça tue la laine. Elle ne dit plus rien.

Ma nouvelle proposition (non finie sur la photo): je couds les bouts de laine (de 20 à 50 cm selon les tests), avec leur étiquette de teinture (en tyvek) encore accrochée, dans des carrés de tissu de récup'. Celles qui dépassent de 30cm vers le bas: je les laisse.

Je vais réunir ces "pages" dans une forme de livre, je ne sais encore comment.

Les étiquettes sont cachées au dos pour l'instant, mais forment un volume désagréable. Je vais écrire à l'encre végétale faite maison, à la plume, les commentaires de production: type de laine, t ype de bain de teinture. Ce seront des numéros au-dessus des brins de laine. Les commentaires complets seront sur une feuille de papier japonais, roulée, accrochée au bord de chaque page.

  • soit j'écris sur papier et je colle le papier
  • soit je passe une couche d'Inkaid sur le tissu et j'écris sur le tissu
    (on simule bien l'Inkaid avec une très fine couche de PVA diluée, ça permet le même effet d'imprimer sur tissu sans bavure).

J'ai choisi d'ourler tous les bords, en laissant un espace au-dessus et au-dessous pour glisser des bouts de très fins bambous qui me restent d'un nettoyage du jardin. Les tissus sont alors tendus par le poids du bambou. Soit je les laisse enroulés comme un papyrus, soit je les plante comme un tipi... On cherche! Ce sera toujours "un livre", puisque des pages sont reliées et que j'y écris quelque chose, en l'occurrence mon périple en teintures.