Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

15.12 Upcycling pull bordeaux

 

Mon premier essai d'assemblage de pulls découpés, en surjets apparents. Dans le dos, un morceau d'échantillon de tissage en soies teintes en végétal.

Depuis des années, je demande que, plutôt que de les jeter, mes copines me donnent les pulls, usés ou mités, lorsqu'ils sont en laine pure . Cela doit faire dix ans que j'ai le projet soit de les défaire pour récupérer le fil soit de les upcycler à la Cabanac

Upcycling: ("recycler en améliorant") semble devenu un terme français.

Dix ans que des cartons s'amoncellent au grenier. La patience a payé: j'ai pris un premier cours, plutôt un premier "audit" chez Bernadette Moulin la semaine dernière. Lors de la réunion des Filandières du 2 décembre, elle portait un pull dont je suis tombée "kegel zot" comme on dit en bon français de chez nous. Elle a travaillé chez Cabanac et coud dans cet esprit, avec la touche "upcycling" (recyclage de nos vieux fonds de tiroirs). En une heure, je lui ai montré deux projets, elle a tout de suite capté l'esprit et m'a orienté avec justesse. La contacter via son site de mosaique.

 

J'ai aussi fait un tour au Bouton d'or, brocante sociale de Nivelles, où j'ai trouvé dans les vêtements de seconde main quelques pulls soie/cachemire à démonter (aux environs de 7€ chacun, ce qui est bien différent des petits riens à Bruxelles où je les ai vus plutôt à 12-15€ pièce).



Marie Cabanac

Il y a plus de dix ans, j'avais découvert le travail de couture éthique de Marie Cabanac lorsqu'elle avait un magasin rue des Chartreux à Bruxelles ( a encore?). Non seulement cette fille est géniale mais au surplus, son esthétique m'avait séduite. Je m'étais dit alors que si jamais j'avais une surjeteuse, je m'inspirerais de son talent. Il semble que son site officiel http://www.marie-cabanac.com/ soit éteint. Elle n'a plus qu'une page fb? Dommage pour les indépendants comme moi, vu qu'on ne peut pas lire ses infos au calme sur ce réseau asocial.

 

J'ai trouvé des photos de son travail sur l'internet libre:

  

  



Je précise bien clairement: je me suis inspirée du travail de Marie Cabanac, mais je ne joue pas dans la même cour. Elle est un vraie créatrice, un designer avec du coeur. Je bricole.

En outre, elle n'est pas la seule à intégrer des surjets apparents dans ses vêtements, j'avais acheté un pull Agnès B. de ce style il y a trente ans. Mais je pense que c'est chez elle que, la première fois, j'ai vu qu'on pouvait jouer de l'esthétique de ces surjets.