Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations: filage et tissage

Armures factices: aperçu

20.10 La base de l'armure factice (color and weave), qu'il faut comprendre avant d'amorcer le shadow weave (FR?): on tisse en toile avec une alternance de couleurs. De nombreux jeux de couleurs possibles pour un métier à PE ou piccolo de saori, à 2 cadres.
Deux blocs sont possibles sur un métier à 4 cadres, blocs qui trancheront par leurs rayures: soit horizontales, soit verticales; on crée les blocs en changeant de pied, càd en changeant le rythme des couleurs. Voir ci-dessous, où F = foncé et C = clair.

Ceci est un exposé plus succinct que mes notes perso du billet précédent sur le sujet.




Je profite du logiciel fiberworks que j'ai acheté pour imaginer les rythmes. On part d'un alterné de couleur simple en chaîne et en trame.

 


Qu'on peut rythmer différemment (ici en trame: AAB)

 

ou qu'on peut décliner en deux blocs. La base: 5 fils minimum par bloc

Commencer par 1F et terminer par 1F
par exemple: ( FCFCF) * 10; puis changer de bloc en doublant le dernier F

On peut enlisser en sergé ou en blocs type huck, comme ici.

 



voir un inventaire, que pinterest propose sans adresse exacte, désolée pour l'auteur.



Dès qu'on maîtrise les jeux de couleur en simples armures factices/color and weave, on peut aller explorer le shadow weave (FR?), un ombré en deux couleurs. Que je crois avoir compris, grâce au long chapitre de Patty Graver sur le sujet (dans Next steps in weaving, mon livre de chevet du moment).

Retour aux archives