Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations:
filage au rouet et tissage au métier Kromski

plus

17.4 Amidonner les soies pour coudre

Pour travailler les soies glissantes, en pojagi à l'occidentale, je voudrais les amidonner.

La bombe d'amidon en spray pour les tissus ? C'est rien, c'est 5€..., mais c'est 5€ ! Avez-vous calculé toutes les fois que vous avez payé un petit truc 5€ ? ça fait vite des cinquante et des cent !

En outre, il semble (à vérifier) qu'il y a du formaldehyde dans ces bombes. Merci bien, pas pour moi, j'ai eu ma dose dans cette vie-ci.

  1. Essai nr 1 suivant un site FR. J'ai cuit 1 bonne cuillerée à soupe d'amidon rémy dans un fond d'eau, le temps que ça gélifie (comme on le fait pour la reliure) ; transvasé dans un demi seau d'eau bouillante ; trempé 1 minute les soies ; pas essorées mais séchées dehors.
    résultat : bof, à peine amidonné
  2. Essai nr 2 suivant les Américaines. J'ai dilué 1 bonne cuills d'amidon de maïs (qui ne doit pas cuire), dans un quart de litre d'eaufroide (moitié moindre dose d'eau que les repasseuses puisque je dois sérieusement amidonner pour avoir une bonne "main" de tissu), avec 1 cuill. s. de vodka la moins chère (pourquoi? pour la dispersion, j'imagine bicoze surfactant).
    Je n'ajoute pas l'huile essentielle (pour le parfum) comme les blogueuses, je supporte pas l'odeur.  Transvasé dans une bouteille à spray, en plastique.
    Plus pratique que tremper et sécher les tissus; et surtout bien plus raide que l'essai nr 1: je "sproeite" (en bruxellois) puis je repasse tout de suite pour bien amidonner. Un peu de traces blanchâtres vu les doses de fécule, mais ce sera lavé.
    J'ai testé, ça part bien au lavage. µ


J'ai utilisé de l'éthanol, dont j'ai un bon stock dans mon grenier de "peintre en bâtiment du dimanche". Plus facile à trouver: de la vodka de bas étage à l'épicerie du coin