Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations:
filage au rouet et tissage au métier Kromski

plus

9.11 Sources de recherche pour le tissage à peigne envergeur (rigid heddle)

Quand je cherche une réponse en tissage "rigid heddle" (peigne envergeur), avant de déranger les camarades du forum tricofolk en ouvrant un fil sur le sujet, je fais une petite recherche

1
rechercher web en français ou en langues étrangères (souvent anglais)
recherche sur le forum tricofolk (FR)

2
ou dans un de mes bouquins sur le sujet (rien trouvé en français, sorry girls):

Jane Patrick: The Weaver's idea book (Creative Cloth on a Rigid Heddle Loom ).
"La" bible des tisserands rigid heddle. Très technique. J'adore. Lire de larges extraits.

Jane Patrick & Sokolov: Woven scarves. 26 modèles commentés. Large palette depuis l'écharpe la plus classique à l'étole un peu dingue.
Acheté en ebook, pour pouvoir chercher plus facilement. Lire de larges extraits.


Liz Gipson: Weaving made easy. Idem en ebook. Plus "brut" que les livres de Jane Patrick, plus accessible aussi car plus limité dans son objectif. Idéal pour débuter. Voir des extraits assez vastes.

3
ou dans les quelques numéros de Handwoven que j'ai achetés en digital chez Interweave

4
ou dans les résumés word que je fais des vidéos que je loue (craftsy.com ou craftdaily.com)

Quand je regarde une vidéo intéressante, je fais systématiquement des copies d'écran sélectives (grâce à l'accessoire Capture de windows) avec deux mots de résumé.
Je peux alors consulter le résumé sans devoir retourner regarder tout le bazar pour revoir un geste, une idée.
Les noms de fichiers jpg sont standard, ce qui me permet aussi d'imprimer les résumés imagés automatiquement.
Je suis organisée car je manque de temps comme beaucoup d'entre vous pour faire tout ce qui m'attire...

Pour la bonne forme et pour les débutantes comme moi, je cite dans ce billet quelles vidéos m'ont été les plus utiles sur ces deux sites. Certaines sont si vides que je me les suis fait rembourser le lendemain! D'autres peuvent être regardées plusieurs fois tant elles sont riches.

Youtube, me direz-vous... Ouais, bon... je regarde souvent, mais au fond du fond, on ne grignote que quelques confettis d'information, des bribes, des morceaux. Même avec un esprit très synthétique (le mien, tiens), en tant que débutant, on peine à structurer ces infos. Sans compter que les filles qui y publient (hors commerce, bande-annonce pour une vidéo complète ou e-course) ne sont pas toujours très pédagogues.
Dès qu'on est une fileuse avertie, c'est une autre chanson: welcome, youtube et dailymotion!