Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations:
filage au rouet et tissage au métier Kromski

plus

5.4 Points broderie machine

Après avoir suivi le cours en vidéo de Carol Ann Waugh "Stupendous stitching", premiers essais avec une machine très rudimentaire, non prévue pour la broderie. ça me suffit.

Voilà ce qu'on peut obtenir, en mélangeant couchage de fils épais et points machine simples. Travail de C. Waugh.

J'attrape un bout de lin teint en garance et des fils idem garance. Je couche, sans pied cordonnet spécial, en point zigzag juste assez large pour couvrir. Les points eux-mêmes sont au fil de polyesther classique.

J'ajoute quelques points à la main, je découvre la broderie à la main, c'est assez fun finalement. Plus que coudre à la machine. Je me suis fendue de l'achat d'un cercle à broder. Je connais le French knot, le point avant, le point chaînette. ça suffit pour tout faire, je pense. J'ai regardé trois vidéos de Marie Suarez, très claires. Merci, Marie!

J'ai cousu sur du molleton, pas très épais (je n'ai pas de fournitures de patchwokreuses, je fais avec ce que j'ai). Je n'utilise pas de fusible web pour les joindre, je ne vois pas l'intérêt de rajouter de la colle à des tissus que je veux acheter les plus naturels possible. Je n'ai qu'à épingler et coudre ensemble. Cette folie de la colle, tout de même!

Ce n'est qu'un test, il ne sera pas finalisé, mais je dois imaginer comment le mettre en scène. En sac? En tableau? J'ai fait la photo sur deux autres pans de lin teint maison, pour évaluer avec quoi je le coudrais.

L'étape suivante sera un vrai projet, sur un de mes tissus chamarrés après teinture. "Chamarrés" est un synonyme gentil pour "bringé", car j'ai toujours ce problème en teinture d'obtenir des taches... Les fils à coucher et le tissu de base: je ne sais encore s'ils seront du même bain de teinture (comme les bojagi) ou s'ils seront polychromes.

  

Pour découvrir cette machine à coudre Elna dont je n'utilisais jusqu'ici que le point droit et zigzag, une petite bible de points, reliée en livre par un simple point droit sur le bord gauche.

Etape suivante pour pouvoir intégrer mes fils teints maison: tester le bobbinwork (nom français?), qui consiste à placer les laines ou les fils fantaisies dans la bobine et à coudre à l'envers. Ces fils ne passent pas dans les aiguilles machine, il faut biaiser.

Pas encore essayé, j'attends une capsule spéciale, histoire de ne pas bousiller la tension de ma capsule de base ("casette à canette").