Au fil de l'autre

Carnet de notes de mes explorations:
filage au rouet et tissage au métier Kromski

plus

11.4 Thème expo

Une des contraintes de mon expo à venir: sources locales-circuit court.

Contrainte couleur: toutes végétales, faites maison en naturel, si possible écono-logique (peu de chauffe, peu d'eau)

Contrainte formelle: déchirures, rapiéçage, assemblages. Ne sommes-nous pas finalement que cela?
D'où mes recherches du côté du patchwork, du stitch and slash, du bojagi ("rapiéçage à la coréenne").

Assemblages: j'explore tout ce que l'on peut réaliser avec des fils assemblés (laine, coton, lin), hors tissus. Pas macramé parce que. Sinon: bracelets brésiliens, etc.

Et option budget = sans achats particuliers, je pense aux institutrices qui doivent gérer des budgets serrés. Bon, sans achats sauf ceci, par pur caprice (enfin 13€ de caprice, ça va):

 

J'ai acheté un petit métier à tisser d'enfant Eichhorn, après m'être fait les mains sur un bout de carton lors du premier stage chez Ecocentre, avec Chantal.


Premier essai avec les laines filées fantaisie par Pascaline, tout étroit parce que. J'ai essayé des noeuds au passage; j'ai intégré des fils de lin teints maison (OK) et du kid silk, qui disparaît (en noir; ne plus faire).


image du site instructables "tissage sur carton" ,
je n'ai pas gardé mon premier essai

Suite sur le tissage